13 février 2009

Macérât Calendula, centella et camomille

J'ai décidé de faire un super macérât!
Pour cela, j'ai fait un macérât (ah bon?). Une fois filtré, j'y ai fait macérer une autre plante, filtré et fait mijoter une autre plante encore! Dedans auront finalement macérés des pétales de soucis, de la centella asisatica et des fleurs de camomille romaine.

Le macérât de calendula est anti-inflammatoire, cicatrisant, adoucissant. Il est conseillé en cas d'irritations cutanées, démangeaisons, piqûres, coups de soleil, brûlures, eczéma, psoriasis, crevasses et peau fragile.

Celui de centella est cicatrisante (augmente la production de collagène), elle stimule la circulation, et est anti-psoriasis.

Et celui de camomille romaine anti-inflammatoire, calmante, anti-allergique, analgésique.

Le calendula a macéré dans:

  • de l'huile de pépin de framboise (anti-inflammatoire, cicatrisante, nourrissante, anti-radicalaire)
  • de l'huile de calophylle inophyle (anti-inflammatoire, cicatrisante, anti-radicalaire)
  • de l'huile d'inca inchi (apaisante, protectrice, assouplissante, anti-radicalaire)
  • de l'huile de sésame (protège en partie des UV, anti-oxydante, régénérante)
  • Vitamine E (antioxydant)

Pour le macérât de centella asiatica j'avais mis:

  • le macérât de calendula

Enfin, la camomille romaine macère dans:

  • le macérât de calendula et de centella asiatica

super_mac_r_t02

J'en ferai principalement des soins contre les démangeaisons, brûlures et les coups de soleil.

Source des propriétés du macérât de calendula: Aroma-zone.
Source des propriétés du macérât de centella: Atelier cosmetic bio.
Source des propriétés du macérât de camomille romaine: La magie des huiles.

Avant de faire cette recette, voir absolument la note importante concernant la fabrication de cosmétiques et les précautions concernant les huiles essentielles!