15 janvier 2009

Atelier savon avec Marie Joe: Savon "Brownie"

Il me semblait que Marie Joe, de baume au coeur, habitait à Grenoble mais sans en être trop sûre. Un jour, j'ai vu qu'elle hésitait à se lancer dans la savonnerie par peur de la soude peut-être? Que cela ne tienne, la savonnerie c'est tellement bien qu'il faut que je convertisse (au moins) ceux qui sont tentés.

C'est comme ça que j'ai proposé à Marie Joe de se rencontrer pour un petit atelier savonnerie. Et quelle n'a pas été ma surprise quand, en lisant son adresse, j'ai réalisé qu'elle habitait au bout de la rue perpendiculaire à la mienne, seulement cinq minutes à vélo! Marrant, non?
Marie Joe m'a donc accueillie un après-midi en décembre et après m'avoir fait déguster un bon crumble pomme-érable accompagné d'un thé, nous avons creusé nos méninges... On a fait un peu avec ce qu'on avait (un peu d'huile de coco, du beurre de cacao par là...) et on a fait deux batchs à partir d'une même recette. Marie Joe a obtenu des savons "Crumble aux pommes".

Voici ma version, le savon "brownie" ou "mi-cuit":

savon_brownie_01

Pour 314gr d'huiles:

Solution de soude:

  • 75mL d'eau
  • Soude calculée (surgraissage de 8%)

Huiles:

  • 55,7% soit 175g d'huile de pépin de raisin
  • 22,9% soit 172g d'huile de coco
  • 21,3% soit 67g de beurre de cacao

A la trace:

  • 75mL de lait de soja
  • fragrance "Truffes au chocolat"
  • poudre de châtaignier
  • avoine (à broyer avant!)

Méthode à froid:
*Diluer la soude en la versant dans l'eau tout en se protégeant correctement.
*Faire chauffer les huiles au bain-marie jusqu'à ce que tout ait fondu.
*Une fois que les deux préparations sont à température ambiante, verser la solution de soude dans les huiles et mixer jusqu'à atteindre la trace.
*Ajouter les huiles essentielles, lait, colorants, etc...
*Verser dans le moule.
*
Démouler (et couper) lorsque le savon est assez dur (environ 24heures plus tard) tout en portant des gants.
*Laisser les savons en cure dans un endroit aéré pendant un mois avant de les utiliser.
 

Quelle misère!!
J'avais prévu de mettre la fragrance en dernier car j'avais entendu dire que cela accélérai la trace. J'ai donc mixé ma soude diluée et mes huiles pendant environ deux minutes et à la trace, j'ai ajouté le lait de soja. Tout à coup, la pâte est devenue très compacte! J'ai quand même rajouté ma fragrance, mon colorant et l'avoine à la va vite et j'ai essayé de mouler.

Je dis bien "essayer" car je devais forcer la pâte à rentrer dans mes moules avec une spatule. Bien sûr, les bulles proliféraient! Ah si seulement j'avais pris une brique de lait, ça n'aurait pas été si difficile!

Je suis finalement arrivée à bout de cette horreur qui se craquelait en surface. Pendant ce temps là, les deux premiers savons que j'avais moulés avaient l'air de se reliquéfier en leur centre..."mais qu'est-ce qui se passe??" Marie Joe, heureusement, n'a pas eu autant de mal. Attention sa pâte s'est aussi compactée à l'ajout du lait de soja, mais moins. Je suppose que c'est parce qu'elle n'en avait mis que la moitié.

savon_brownie_02

Alors, qu'est-ce qu'on a fait au lait de soja pour qu'il se fâche comme ça? Cela vous est-il déjà arrivé?

¤Le parfum est assez discret, malheureusement, mais on peut quand même le distinguer.

¤Le savon a une belle mousse. Par contre, l'avoine râpe un peu trop la peau! En fait, il faudrait le boyer avant de l'incorporer à la pâte.

Avant de faire cette recette, voir absolument la note importante concernant la fabrication de cosmétiques et les précautions concernant les huiles essentielles!

Posté par Youpipi à 18:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,